Publié sur iitreacts.com (pdf)

La première édition du Carrefour des connaissances en déficience motrice, sensorielle et du langage, organisée par le CIUSSS du centre Sud de l’Ile de Montréal a eu lieu le 2 juin dernier. Pour la première fois, grâce à la fusion du continuum en déficience physique au sein du CIUSSS, les équipes de recherche et les cliniciens-chercheurs de l’Institut Raymond-Dewar et de l’Institut universitaire en réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal, se sont joints à ceux du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, afin de présenter un panorama complet des travaux de recherche en cours dans le domaine.

Depuis mars 2015, les orthophonistes des différents établissements utilisent progressivement les modalités d’intervention à distance par le biais de la plateforme technologique Reacts. Les résultats du projet pilote intitulé « La téléréadaptation en orthophonie: une modalité d’intervention grandissante au sein de la déficience physique » a été présentée sous forme d’affiche lors de l’événement. Le projet a démontré les avantages thérapeutiques significatifs suivants :

  • Économies de temps et d’argent pour la clientèle
  • Optimisation des plages horaires moins achalandées
  • Généralisation des exercices dans un autre contexte
  • Meilleure disposition des usagers aux interventions, en raison des contraintes associées aux déplacements qui sont évités (fatigue, stress)
  • Accès au domicile offrant une valeur ajoutée aux interventions (accès aux proches et meilleure compréhension de l’environnement de l’usager)

Autres constats :

  • Il est possible d’effectuer les thérapies en orthophonie directement dans le milieu de vie, et ce, à faible coût pour l’organisation grâce à cette nouvelle technologie
  • La téléréadaptation permet une continuité des services et favorise les apprentissages, contribuant ainsi à la participation sociale et à la qualité de vie des personnes

Le projet a aussi démontré une haute satisfaction des utilisateurs, tant du côté des patients que du côté des professionnels de la santé. Les prochaines étapes de ce projet consistent en l’intégration de la téléréadaptation comme moyen permanent de prestation de services, selon les besoins du CRDP. Les futures possibilités d’utilisation à explorer seront pour les usagers retournant au travail, pour les usagers recevant de la chimiothérapie, et pour les usagers ne pouvant défrayer les frais de déplacement.

Voir l’affiche (pdf) >